Papy voyeur a de la chance d’avoir des copains aussi partageurs que William. Ce dernier a rencontré une fille facile la veille, et il compte bien faire croquer son vieil ami. Clique vite sur play !


btn_yellow
William n’est pas du genre radin, et quand il peut en faire profiter ses potes, il ne se gêne pas. C’est ça l’amitié ! Le lascar a fait une virée en boîte hier soir, et il a ramené une fille facile à la maison. Il l’a bien défoncée toute la nuit, afin de mesurer son potentiel, et il se dit qu’elle serait facile à faire tourner. Il pense directement à son vieux pote papy voyeur, qui est un peu en chien en ces temps de disette. L’ancien débarque au plus vite, et le plan se met en place. William monte dans la chambre pour s’occuper de son plan cul pendant que papy va faire le voyeur dans l’escalier. Il aime bien mater, mais s’il peut participer, c’est encore mieux ! Mais il ne faut pas brusquer la jeunette, elle n’a certainement jamais fait ce genre d’expérience sexuelle. William y va donc doucement, et il commence à lui pistonner les trous en solitaire. La jeune fille adore se faire réveiller par des coups de bite, et son partenaire sent bien qu’elle est presque prête pour l’arrivée triomphale de papy pervers. Ce dernier débarque donc, la queue en main, et propose à la meuf de se joindre à eux. Elle est un peu étonnée, mais pourquoi pas ? Elle accepte donc et s’enfile la tige de papy au fond de la joue. Elle a une bouche d’enfer, quelle suceuse, papy n’en espérait pas tant ! William continue de lui dilater la cramouille, et papy peut enfin se laisser aller dans cette chatte si hospitalière. Il y va assez fort et la traînée reste bouche bée devant les assauts du vieux qui paraît être en super forme. Après avoir une dernière fois pistonné son gros cul rebondi, les fumiers entament la vidange et jutent par saccades sur le corps dodu et humide de la ventripotente salope.