Papy voyeur est vraiment quelqu’un de généreux. Il emmène aujourd’hui son pote d’enfance chez Carole, une vieille salope qui ne refuse jamais un coup de bite. Si tu veux bien bander, ne loupe surtout pas cette vidéo !


btn_yellow
Papy pervers et son pote se font chier, ils baiseraient bien un petit coup mais personne sous la main. C’est là que le vieux cochon sort son carnet d’adresses et se souvient d’une amie à lui, Carole, une vraie salope toujours partante pour une baise intense et bien cracra. Comme prévu, Carole accueille nos deux compères les bras ouverts. Il n’en fallait pas tant pour chauffer papy et son pote qui se voit déjà enculer la belle blonde (pour son âge). Mais d’abord, un petit café ! Il ne faut jamais baiser le ventre vide, surtout après 60 ans. Une fois le plein d’énergie fait, les deux lascars sortent leur bite et commencent à tripoter Carole avec les mains baladeuses. Il faut dire qu’elle a un superbe cul bien rebondi qui risque bien de faire bander notre papy impuissant. Son pote est mieux membré et c’est principalement lui qui va s’occuper d’élargir les fondements de la mère au foyer salope. Sa queue est épaisse et dure comme de l’acier, Carole prend beaucoup de plaisir à se prendre ce machin dans la fente. Mais elle ne délaisse pas notre papy pervers pour autant. Malgré les gros coups qu’elle reçoit au fond du ventre, elle s’applique à piper papy comme il se doit. Ce n’est pas facile pour elle, mais c’est le genre de chose qu’elle maîtrise parfaitement. Elle tend son gros cul le plus possible pour encore mieux sentir le fumier qui lui lime les trous. Papy astique sa queue flasque en prononçant des obscénités à tout va. Il est maintenant temps de recouvrir Carole d’une crème de jour à base de jus de couilles. C’est son remède préféré de nympho pour garder son teint de jeune fille!